bienvenue sur

mon site libre

dédié à l'EH

Marc CARL

  

est ouvert à tous les défenseurs de l'intérêt général humain

 

< changer de langue

  

   Ceux qui ne les connaissent pas assez se représentent les éco-humanistes comme des humanistes qui, en plus de rechercher l'amélioration et le bonheur de l'Etre humain, protègent aussi leur milieu naturel.

   C'est bien, mais c'est insuffisant pour décrire le courant métaculturel profond, plusieurs fois millénaire, qui alimente l'engagement éco- humaniste. L'éco-humanisme s'applique à un vaste ensemble civilisationnel.

   Ses valeurs sociétales sont universelles, fondamentales. Sa spiritualité est exaltante.

Et scientifiquement, sa réflexion va très loin.

   En fait, l'éco-humanisme exprime un mouvement naturel de projection et de protection de l'ensemble organisé humain, la Maison humaine, dans son environnement, d'où émerge un projet majeur de société et de civilisation.

   L’éco-humanisme incite à la constitution d’une société d’Etres humains libres et responsables, mutualisant intelligemment leurs ressources pour être plus forts et plus heureux ensemble, et pour mieux survivre ainsi dans leur environnement, du plus proche au plus lointain.

   Pour que chacun(e) puisse apprécier en bonne connaissance de cause, nous allons essayer ici de mieux comprendre et situer ce courant de pensée motivant, qui mérite d'être encore partagé, transmis, et amélioré, de génération en génération.

 

Un mini-fascicule de découverte de l'EH est disponible ici.

 

Et ici, une présentation du nouveau réseau EH central Némésis (2019).

  Une écologie humaniste moderne a déjà été officiellement portée et promue par de grands partis de gouvernement, dans plusieurs pays.

  Au 20ème siècle, des chefs d'Etat réputés en ont fait un thème important de leur action, tant dans leur pays qu'à l'ONU.

  Mais leur action a été limitée par manque de communication et de relai dans la société civile. On pouvait mieux faire.

  Car de leur côté, dans de nombreux pays, des associations, syndicats, universités, etc, diffusent ou appliquent aussi ces idées. Il faut donc améliorer encore la communication, la coopération, et la transmission.

  Dans ce but, des réseaux éco-humanistes indépendants se sont constitués et se sont coordonnés librement.

  J'ai aidé plusieurs de ces réseaux, en formant leurs animateurs, et en leur transmettant des bases d'organisation et de connaissances. Et j'ai conseillé plusieurs hauts responsables politiques intéressés.

  J'invite encore toutes les personnes de bonne volonté à continuer de partager ces bases et à constituer librement de nouvelles structures éco-humanistes, utilement reliées.

  L'EH peut désormais mobiliser une majorité de mieux en mieux informée, et plus seulement une élite restreinte.

 video 1 ●              ● video 2

©  www.marc-carl.net

Crise mondiale XXI :

les dangers réels

 

 

Suivant l'exemple du principal réseau international d'écologie humaniste qui a été admis en statut consultatif permanent à l'ONU (Ecosoc), la plupart des structures éco-humanistes (ONG ou simples associations locales) soutiennent activement les actions de l'ONU, notamment pour les débats de la société civile internationale et l'accomplissement des OMD, en développant un volontariat international de coopération.

 Leur engagement, leur motivation, s'inscrivent dans le courant culturel généreux, universel, qui est présenté ici à ceux/celles qui ne le connaissent pas encore, ou pas assez.  Mais l'ONU n'ayant plus assez de moyens, la société civile doit agir aussi au-delà de ce cadre limité.

 

Ce qu'on y gagne

concrètement

Une diversité enrichissante.


   Les éco-humanistes ont des origines ethniques et culturelles très diverses. Mais ils oeuvrent tous ensemble pour construire une humanité meilleure. Chacun(e) peut rejoindre cette communauté ouverte en associant l'utile à l'agréable.

 

Le secret

de leur réussite

  En entrant dans le 21ème siècle, l'humanité s'est engagée dans un changement majeur de civilisation, et pour la première fois dans son histoire, ce changement est mondial.

  L'un des points forts de ce changement, c'est la prise de conscience de l'inter-dépendance de toute l'espèce humaine et du caractère nécessairement solidaire de son développement dans son environ-nement, où son destin et sa survie sont liés à sa bonne cohésion structurelle et culturelle (notamment relationnelle), et à sa bonne réactivité adaptative.

  Dans ce sens, l'éco-humanisme contribue à la réalisation d'un projet de vie à la mesure du potentiel évolutif exceptionnel de l'espèce humaine, en mouvement naturel d'auto-correction.

  Une auto-correction dont la nécessité est devenue forte au 21ème siècle, face aux risques de déséquilibre et de violence qui menacent temporairement la collectivité mondiale.

Appel à participations.


   Si vous avez aimé des idées et des textes éco-humanistes, et si vous le pouvez, participez à leur traduction et à leur partage dans d'autres langues.

   Comme pour les logiciels libres, chacun peut s'en servir et les transmettre, et même les améliorer, sachant que les contributions qui plaisent au plus grand nombre de gens peuvent être reprises et utilisées longtemps, tant qu'elles restent satisfaisantes et utiles.

 

Les textes

directeurs EH

Site